Les résidences de l’Atelier

Depuis 2009, dans une politique et une dynamique d’accueil pour jeunes artistes, l’Atelier organise un concours annuel ouvert à des artistes internationaux. Il leur est proposé d’approfondir un projet personnel qu’ils traduiront notamment dans une des techniques de l’art de l’estampe. Les infrastructures de l’Atelier sont gratuitement mises à disposition durant la durée de leur résidence.

 

A la fin de leur résidence, les artistes sont invités à montrer leur travail lors d’une exposition collective organisée au sein d’espaces d’art genevois (Ferme de la Chapelle en 2011, Musée de Carouge en 2012, Halle Nord en 2013, Le Commun en 2014-2015, l’espace PNEU du Vélodrome en 2016, RU aux Acacias 76 en 2018). Ces évènements confirment l’intérêt croissant pour le multiple contemporain.

La dernière exposition « Parmi les machines » a eu lieu du 31 octobre au 17 novembre 2019, à l’Imprimerie des Arts, rue des Corps-Saints 10.

 

 

Les résidents 2020:

Queen palm, vue de l’exposition Impression 2019, © Annatina Graf, Kunsthaus Grenchen

Benoît Billotte

Le travail de Benoît Billotte se caractérise par l’importance du dessin. Il n’est ni exclusif ni uniquement attaché au support papier; il peut devenir impression, transfert, découpe, intervention au mur ou au sol et parfois même objet.

 

Le territoire et le paysage sont ses sujets de prédilection. Au travers d’une expertise et d’une observation sensible de ceux-ci, il développe une recherche à propos de leurs explorations et de leurs représentations.

 

www.benoitbillotte.com

Fred Fivaz

Un peu suisse, un peu français, un peu graphiste, un peu dessinateur, Fred Fivaz est né à Genève en 1973. Il a exercé en France et en Suisse puis à Montréal puis à nouveau en Suisse.

 

Il dessine pour faire des affiches, des livres, des tatouages, des signalétiques éphémères…
ou juste pour remplir des carnets.

 

http://www.fredfivaz.ch

L’individu, livre, sérigraphie, 2019

Eugène Kaïmanovitch

Passionné de photographie, son travail de recherche engage une réflexion autour de la nature de l’image imprimée, combinant une approche analogue et numérique, afin de produire des images réelles ou virtuelles qu’il aborde en mélangeant les techniques, séparant les couleurs ainsi que les processus d’impressions.

Martin Maeder

Né à Genève en 1985, Martin Maeder est graphiste au sein du collectif AMI et co-fondateur de la maison d’édition Miami books. Il s’intéresse aux différentes techniques d’impressions, en cherchant à explorer les possibilités et limites respectives offertes par celles-ci.

 

www.a-m-i.ch / www.miamibooks.ch

Vue de l’exposition « ExTime » à LiveInYourHead, trois dessins au pastel sur papier, 2018 © HEAD – Genève, Raphaëlle Mueller

Marie Mottaz

Née en 1994, Marie vit à Genève et est diplômée de la HEAD. C’est d’abord à travers la photographie qu’elle porte un regard sur le monde, la société et sur elle-même. Puis, elle va transformer par différents procédés ses photographies pour en arriver au dessin ou à l’estampe.
Son travail questionne et joue sur les limites des moyens de percevoir, visuellement, en représentation. Les pièces interrogent jusqu’où reconnaît-on? jusqu’où les choses se définissent-elles ou pas…?

 

Aglaé Rochette

Née en 1991, Aglaé est diplômée de la Haute Ecole des Arts du Rhin en 2016. Son travail se décline entre peinture et sérigraphie, souvent à cheval entre le réel et l’extraordinaire, c’est par une approche colorée qu’elle fait naître son univers.

 

En janvier 2020, la maison d’édition française Le Cosmographe publie son premier livre jeunesse entièrement illustré à la gouache, qu’elle réalise en collaboration avec l’auteure Nora Letca. Aglaé aime raconter des histoires et cherche à mettre en place des éditions originales à la forme élaborée et étonnante, convaincue que le livre a encore de beaux jours devant lui.

Toits de Paris, juin 2019

Tina Schwizgebel-Wang

Récemment récompensée par le Prix Chloé au 34e Festival de Mode, de photographie et d’accessoires d’Hyères pour sa collection de vêtements INKED, Tina est une artiste pluridisciplinaire pratiquant le dessin, la gravure, la céramique, le design de vêtements et d’accessoires, ainsi que le tatouage.

 

À travers ces différents médiums, l’essence-même du travail de Tina est le désir de marquer un moment présent, éphémère et fugace, pour longtemps ou pour toujours, dans la feuille de papier, dans la chair ou sur la peau.

 

www.tina-schwizgebel-wang.com

Nathalie Wetzel

Qu’elles soient photographies ou monotypes, les images de Nathalie Wetzel ont souvent pour thème l’évanescence des phénomènes : bave de l’écume qui ourle le rivage, mouvement des flots… mais aussi tableaux des réalités changeantes : les chantiers, les bâches qui les protègent et que gonfle le vent, des carrières à ciel ouvert qui remodèlent le paysage, des tas de gravas abandonnés sur lesquels la végétation se réinstalle. Ainsi figurer consiste à révéler l’impermanence.

 

www.nathaliewetzel.ch

Ecume, 2019, 50 x 70 cm, monotype